Etape 2 : La journée avait bien commencé...



Philippe Gache et Nicolas Rivière redoutaient ce début de journée qui pouvait s'avérer piégeux, particulièrement sans reconnaissance.

La Mazda se montre pourtant redoutablement efficace dans les 25km que comptait l'ES2 et s'empare du meilleur temps, 12" devant Berenguer. Voilà qui suffit pour prendre la tête du rallye !

Gache signe de nouveau le scratch dans l'ES3, augmentant son avance de 7" sur le vainqueur 2014.

Tout semble sourire au Team SMG dans cette deuxième étape puisque le tandem Desbrueres ne connait aucun souci sur l'autre RX-7.

Les deux spéciales suivantes seront tout autres...

Comme il fallait s'y attendre, la chaleur est au rendez-vous ; les ennuis aussi. Décidément, la vallée d'Igmir ne laissera pas que de bons souvenirs ! Crevaison l'an dernier et gros problème de "vapor lock" aujourd'hui.

Les premiers signes apparaissent dans l'ES4 où le moteur a tendance à chauffer, la faute à un ventilateur défectueux. Ce sont 22" qui s'échappent. Une broutille en comparaison de ce qui attend l'équipage N°2.

L'ES5 s'avère catastrophique. Le moteur coupe après le premier virage : l'essence est bien trop chaude. Nicolas tentera de refroidir le compartiment moteur en y versant de l'eau mais plusieurs minutes s'écoulent avant de pouvoir repartir.

Au final, ce sont près de 5 minutes et demi de perdues en une spéciale. 14èmes au général, Philippe et Nicolas sont forcément déçus de cette journée qui avait pourtant bien commencé.

Ce rallye est long, très long et il reste de belles choses à faire durant les cinq prochains jours de course. Demain, ce sont de nouveau 4 épreuves spéciales qui seront disputées pour rejoindre Ouarzazate.

 

Mardi 19 Mai 2015

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Octobre 2017 - 20:30 Mazda RX-7 : les impressions d'Alexandre Leroy

Lundi 9 Octobre 2017 - 21:40 Pierre l'a fait : deuxième du Tour de Corse !