Bilan après la 3ème étape



Bilan après la 3ème étape
Hier, pour la 2ème étape, seules deux spéciales sur trois ont été courues mais elles ont permis à nos pilotes de se montrer sur ce Maroc Historique 2012.

Philippe Gache prouve l'efficacité de la Mazda en signant le meilleur temps dans l'ES3 (ES2 annulée). Il devance Grégoire De Mevius, double vainqueur de l'épreuve de 13s5. Le troisième n'est autre qu'Eric Clément qui court, rappelons-le, son premier rallye ! Deux équipages SMG dans les trois premiers sur cette spéciale, que demander de mieux ?

Philippe signe un troisième temps dans l'ES4 malgré avoir rattrapé un concurrent et avoir roulé plusieurs km dans la poussière. Malheureusement, les problèmes ne vont pas tarder à rattraper la "jeune" Mazda...

Aujourd'hui, chauffe moteur dans les trois première ES et enchainement d'ennuis dans l'ES8 : freins, levier de vitesse et toujours le refroidissement à gérer. Une frustration d'autant plus grande que malgré les difficultés la Mazda se classe, dans l'ordre des ES, 2ème à 3s8, 2ème à 2s, 2ème à 7s4 et 3ème à 27s.

Ce soir, le verdict des mécanos tombe : le moteur ne peut aller plus loin. Néanmoins, on est à présent convaincu de la capacité de performance de la RX7. Il reste maintenant à trouver la fiabilité...

Bilan après la 3ème étape
Comme évoqué précédemment, Eric Clément surprend dans la 2ème étape. A tel point qu'il se classe 4ème au général à seulement 12s8, idéalement positionné pour figurer dans les tous meilleurs. Sans un tête à queue, il aurait même pu pointé en tête !

Ajourd'hui, scénario complètement différent. ES5, première du jour, on commence par une crevaison. La photo ci-contre donne un aperçu de l'état de la jante arrière à l'arrivée. 8ème temps tout de même à seulement 25s.

ES6 : la porsche cale dans une épingle, marche arrière difficile et pas mal de temps concédé.

ES7 : pivot avant droit tordu après un choc sous la voiture, Eric et Fabrice s'arrêtent pensant à une crevaison et encore plusiurs dizaines de secondes lâchées.

Ils terminent l'ES8 à la 6ème position grâce à un réglage compensatoire efficace de l'assistance.

Au général, la Porsche Gr4 rouge et noire est 9ème à 3min57.

Ce soir on change l'amortisseur et ça repart...

Bilan après la 3ème étape
Seul à être épargné par les soucis, Claude Ruiz-Picasso mène son rallye comme il l'entend au volant de sa 911 Gr3.

"La voiture marche très bien et même de mieux en mieux" livrait-il ce soir.

Le rallye est long et l'objectif clairement défini : être à l'arrivée avec cette voiture toute neuve.

Claude souhaite profiter au maximum de chaque épreuve spéciale, il roule à sa main et se fait plaisir.

Au final, le résultat et les passages ne sont pas mal du tout, image à l'appui !

Régulièrement autour de la 30ème position sur les ES, il termine cette 3ème étape à la 26ème place.

De bonne augure pour la suite de la course...

Mercredi 30 Mai 2012

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Mai 2017 - 10:40 Etapes 6 et 7 : on y a cru jusqu'au bout...